Aux portes de l’Europe

SCEA de la Baratte

71260 Saint Maurice de Satonnay

Eleveur – Fromager
AOP Mâconnais & AOP Charolais
200 ha de SAU dont : 80 ha de prairies et 120 ha de prairies naturelles
1 500 chèvres de race Alpine

 

La famille CHEVENET a commencé l’élevage caprin dans les années 60, avec une seule chèvre. Aujourd’hui, Thierry CHEVENET est le premier producteur de fromages de chèvre fermiers en Europe. 

Situé dans le sud de la Saône-et-Loire (71), la SARL CHEVENET se compose de 3 sites de production : 

 La fromagerie sur le site historique d’Hurigny, en AOP Mâconnais 

– Une fromagerie à Dompierre-les-Ormes où sont fabriqués les Charolais AOP et où sont affinés les fromages collectés chez une vingtaine de producteurs de la région 

– La SCEA DE LA BARATTE, à Saint-Maurice-de-Satonnay où est élevé le troupeau de 1 500 chèvres laitières. 

Ce dernier site d’élevage inauguré en 2019, a été conçu pour maximiser le bien-être et la qualité de vie des animaux. Thierry CHEVENET a également opté pour « mécaniser au maximum afin de rester traditionnel ». En effet, toutes les tâches automatisables et où la présence humaine n’apportait pas de valeur ajoutée, ont été automatisées. Cela concerne notamment la distribution des concentrés et des fourrages. Cet élevage est d’autant plus atypique, que les chèvres y sont cornues. C’est une véritable vitrine qui témoigne de la possibilité d’élever un grand troupeau tout en respectant le bien-être des animaux et des éleveurs. 

Telle une véritable entreprise, l’ensemble de l’élevage est managé et maitrisé à l’aide d’indicateurs et de tableaux de bord qui permettent de contrôler, d’optimiser et de rationnaliser l’ensemble des décisions. Tout cela permet à Natalia, associée et responsable de cet élevage, de mener le troupeau avec seulement 3 employés et un apprenti.

La SCEA DE LA BARATTE exploite également 200 hectares de surface herbagère. Cet assolement permet de répondre aux exigences des cahiers des charges AOP Charolais et AOP Mâconnais.  

A la base de toute construction, il faut de bonnes fondations. C’est pour cela que Natalia et Thierry accordent une attention toute particulière à l’élevage des chevrettes de la naissance au sevrage. Cette période critique n’était pas toujours facile à gérer. Les choses se sont nettement améliorées depuis que Laurent AGAY, Responsable Commercial chez SOREAL, accompagne l’élevage sur cette phase.  

 

Avec un tel effectif, et 2 périodes de mise bas (février et août), il est important de simplifier et de faciliter les programmes. Pour commencer, les chèvres sont sélectionnées sur leur aptitude à mettre-bas facilement. Toute chèvre qui nécessite de l’aide à la mise-base sera réformée. Après leur naissance, les chevrettes reçoivent du colostrum pendant 5 à 6 jours à la tétine. La distribution du colostrum est facilitée car l’élevage est indemne CAEV. Ainsi, il n’est pas nécessaire de thermiser le colostrum. Les chevrettes passent ensuite à la louve, où elles reçoivent du STARMILK VEGEO. Cette poudre de lait est sans OGM et sans huile de palme. Cela permet de répondre aux exigences des cahiers des charges mais aussi aux filières qualités des groupes Carrefour & Auchan dans lesquels l’entreprise CHEVENET est impliquée. 

Avec une dilution de 140 g par litre de buvée (ou 155 g de poudre de lait pour 1l d’eau), le STARMILK VEGEO assure la croissance tout en préservant une sécurité digestive. Ce produit s’adapte bien aux machines ce qui est important pour les éleveurs. Laurent a également préconisé l’utilisation d’un aliment démarrage, L’AGNOLIS BABY INITIAL, disponible à volonté dès la 2e semaine de vie. Les chevrettes ont aussi accès à du foin, à volonté, et surtout, à de l’eau ce qui permet de favoriser l’ingestion d’aliments solides. 

L’AGNOLIS BABY INITIAL, très appétant, permet le développement et la mise en fonction du rumen. Ainsi, le lait qui se retrouverait éventuellement dans le rumen, est digéré plus facilement et évite le gonflement des chevrettes. 

 

Thierry CHEVENET a pour objectif de concilier performance, facilité d’emploi et sécurité digestive. Les chevrettes vont donc recevoir du JOVIS CROISSANCE INITIAL à partir de la 5e semaine d’âge. Cet aliment riche en fibre digestible permet à la fois de sécuriser la digestion mais aussi de faciliter le travail puisqu’il est distribué à volonté. Les chevrettes sont ensuite sevrées entre 7 et 8 semaines d’âge, lorsqu’elles atteignent le poids de 12-14 kg.  

 

La mise en place de ce programme simple et sécurisé a permis d’améliorer le confort de travail des éleveurs. Il a surtout permis d’apporter des solutions techniques pour améliorer l’efficience de l’élevage car aujourd’hui, le taux de mortalité n’est que de 5% entre la naissance et le sevrage. Ce programme clé en main, est désormais mis en place chez plusieurs élevages partenaires, qui livrent tout ou en partie leur lait et leurs fromages à la SARL CHEVENET. 

 Laurent AGAY, SOREAL 

Luc CALLOT, EVIALIS 

Contactez un expert Evialis

    1000 caractères maximum