Des SALERS...chez les Normands

Des SALERS… chez les Normands

Eleveur de vaches allaitantes, Edouard GADOIS a repris l’élevage familial en 2015.

Il produit de la viande de haute qualité en utilisant un croisement original : SALERS et BLANC BLEU BELGE. Cette différenciation, dans une région majoritairement laitière, lui permet d’apporter une valeur ajoutée à son élevage. Ardeur et joie de vivre sont les maîtres mots pour qualifier cet éleveur passionné par son métier.

 Edouard GADOIS
Le Mêle-sur-Sarthe (61)
Éleveur naisseur et engraisseur
377 bovins SALERS & BANC BLEU BELGE
210 ha SAU dont 130 ha SFP
95 ha de prairies permanentes
80 ha de céréales (blé, orge et colza)

 

Depuis trois ans, Edouard conduit seul son élevage aidé par un salarié à 80% du temps. Dans la lignée de son père, il valorise ses surfaces fourragères et utilise un système semi-intensif en engraissant les animaux en bâtiment. L’hiver, les animaux vêlent à l’intérieur et pour les mères qui ont déjà des veaux aux pieds, il les laisse dans les prairies. Edouard va toujours de l’avant, il insémine lui-même ses animaux et cherche continuellement la différenciation raciale (Wagyu, Brahman, Angus).

Concernant l’alimentation, Mr GADOIS s’est équipé d’une nouvelle remorque mélangeuse qui lui permet de préparer la ration de ses animaux en amont. A l’extérieur, les animaux reçoivent du foin et de l’enrubannage (alternés) ainsi que des seaux minéralisés OSVIOR STARBLOC GESTANT.  Avant le vêlage, Edouard donne une complémentation minérale : le minéral OSVIOR UNI F5 farine distribué avec de la mélasse sur les bottes de foin et du PRIM OLIGO AO en période de reproduction.

Pour les animaux à l’engraissement :

Enrubannage de luzerne                          3Kg                             16%

Maïs épi                                                        9kg                             45%

Paille                                                             1kg                             7%

MAJORAL INTER                                          2.5                              16%

Orge                                                             2.5                              16%

Minéral UNI F5                                             0.125

 

Pourquoi l’éleveur a-t-il choisi le MAJORAL INTER ?

Le MAJORAL INTER est un aliment intéressant, il est composé d’un niveau de Premix élevé, de 30 % de protéine et est riche en cellulose. Une qualité pour cet aliment qui accorde aux animaux une sécurité d’ingestion et de digestion et qui améliore leurs performances de croissance. Cet aliment a été conseillé à Edouard par son technicien, Julien LEHAIN d’EVIALIS Centre Atlantique, avec qui il a un très bon relationnel. Celui-ci le conseille sur les produits adéquats à utiliser et les programmes alimentaires adaptés à son élevage. Concernant le maïs épis, il utilise le conservateur biologique BIOSILAGE FRESH à la conception du silo afin d’avoir un minimum de perte.

Des résultats encourageants montrent l’efficacité du MAJORAL INTER. En effet, le premier vêlage d’une vache dans le troupeau de Mr GADOIS se fait à 30 mois et d’un vêlage à l’autre il faut attendre 350 jours. A Le Mêle-sur-Sarthe, le sevrage est plus tardif puisque les veaux arrêtent de se nourrir auprès de leur mère à partir de 8 à 10 mois (pour les veaux non complémentés au pré).

En ce qui concerne les poids de carcasse, les génisses grasses à 20 mois sont vendues à environ 350 kg et les males à 17 mois sont vendus à environ 410 kg de carcasse. Une belle performance pour cet éleveur épanoui et passionné par son métier.

« Quand on aime son travail c’est plus facile »

A l’avenir, Edouard souhaite continuer de s’ouvrir sur le monde extérieur comme il sait si bien le faire, par la lecture, l’échange avec les autres éleveurs mais aussi en communiquant au maximum sur son métier. Toujours aussi dynamique, il ne nous cache pas sa volonté d’améliorer la génétique de son troupeau en travaillant sur les espèces et les caractéristiques des animaux. Il souhaiterait aussi maitriser davantage la sortie des carcasses pour mettre en avant la qualité globale de la viande produite. Des défis que Julien, le technicien EVIALIS, sera fier de relever avec Edouard. Affaire à suivre…

Julien LEHAIN, EVIALIS Centre Atlantique

Jean-Louis COURTY, EVIALIS

Contactez un expert Evialis

1000 caractères maximum